Et si j’allais voir quelqu’un?

Parfois, écouter ses besoins, se relaxer, se recentrer sur ses objectifs … ne suffit pas. Malgré toute la bonne volonté du monde, on ne s’en sort pas toujours tout seul.  Un coup de pouce peut s’avérer nécessaire : une écoute et un suivi personnalisés auprès d'un professionnel de la santé mentale.

Entamer une démarche chez un psy

Il est possible qu’à un moment particulier de votre vie, vous ayez besoin d’être écouté, d’être accompagné, ou de trouver des solutions par rapport à certains événements (naissance, rupture, accident, retraite, décès…) ou problèmes personnels (relationnels, comportementaux, professionnels, conjugaux…). Vous avez le sentiment de ne plus avoir les ressources pour les surmonter seul ? Un travail thérapeutique peut avoir tout son sens. Cette démarche s’inscrit tout naturellement dans le paysage des solutions qui s’offrent à vous pour retrouver ou améliorer votre bien-être, votre équilibre.

Plusieurs questions se posent alors naturellement :

  • Comment choisir son psy ?
  • Entre psychologue, psychiatre ou psychothérapeute, quelle différence ?
  • Quel type d’approche thérapeutique envisager ? 
  • Comment être sûr des compétences, du professionnalisme du psy ?
  • Comment se déroule une séance chez le psy ?
  • Quelles questions poser lors du premier contact ?
  • Combien coûte une consultation ?
  • ...

Prendre la décision d’entamer une thérapie n’est pas toujours évident. Une fois le rendez-vous fixé avec le psy, vous pouvez ressentir quelques craintes et vous poser une série de questions (« Comment vais-je expliquer ma situation ? » ; « Par quoi vais-je commencer ? » … ). Rassurez-vous, il est tout à fait normal de ressentir du stress à l’approche du premier entretien. En tant que professionnel de l’écoute, le psy saura vous rassurer et vous accompagner au mieux dans votre cheminement.

La Mutualité chrétienne intervient dans le prix des consultations psy : jusqu’à 180 euros par an, à raison de 15 euros maximum par séance, pour tout le monde, sans condition d’âge ou de DMG. Plus d’info sur www.mc.be/psy.

Psychologue, psychiatre, psychothérapeute… qui fait quoi ?

Il est bien normal de s’interroger. Après tout, c’est à ce « professionnel de l’écoute » que vous allez raconter une partie de votre vie. Tous les « Psy… » sont des professionnels de l’écoute et du contact. Ils accompagnent et aident leurs patients à comprendre et résoudre leurs difficultés psychologiques, comportementales, psychosomatiques… ou à avancer dans leur recherche de sens face à une situation de mal-être. Le monde des psys est vaste :  psychologues, psychiatres, psychanalystes, psychothérapeutes, pédopsychiatres, coachs… Leurs formations et leurs spécialisations sont différentes, et l’aide qu’ils peuvent vous apporter également. Ainsi, le psychologue et le psychiatre ont suivi une formation certifiée et leur profession est protégée. Le psychothérapeute est souvent un professionnel de santé (médecin, psychologue…) qui s’est formé à une ou plusieurs approches psychothérapeutiques, mais il peut aussi s’agir d’un professionnel ayant un parcours de formation différent. D’autres spécialistes s’occupent de publics et de thématiques spécifiques : le pédopsychiatre et le psychologue pour enfants, le conseiller conjugal, le sexologue, le tabacologue, le coach… Pour connaitre plus spécifiquement les différences entre ces métiers, consultez notre brochure  « Et psy j’allais consulter ».

A chaque problème sa thérapie

Ce n’est pas facile de s’y retrouver dans l’univers des psychothérapies, tant celui-ci est vaste ! Quelle que soit l’approche du thérapeute, ce qui compte avant tout, c’est la qualité de la relation thérapeutique qui s’instaure entre le psy et son patient. Les thérapies les plus connues et les plus pratiquées chez nous ont :

  • Les thérapies comportementales et cognitives (TCC),
  • Les thérapies systémiques et
  • La psychanalyse

Si ces méthodes de travail peuvent sembler cloisonnées, le psy peut en réalité les combiner au fil des séances. Elles peuvent également être complétées par des techniques telles que l’hypnose, la relaxation… Selon le psy choisi, sa formation, et aussi selon la raison de votre démarche, l’un ou l’autre type de thérapie sera plus pertinent.

agenda rendez-vous

Commet choisir son psy et où le trouver ?

Vous avez pris la décision de consulter mais vous ne savez pas vers qui vous tourner ? Voici quelques « clés » pour vous y aider.

    A qui s’adresser pour trouver un psy ?

  • Vous pouvez en parler à votre médecin traitant. Celui-ci connaît généralement les psys de votre région, votre situation personnelle et pourra ainsi vous conseiller ;
  • L’expérience de votre entourage (amis, famille…) constitue également une source précieuse d’information. Soyez tout de même attentif au fait que dans la relation avec un psy, il est souvent question d’affinité, de « feeling ». Ainsi, le psy qui convient à votre ami ne sera pas forcément le « bon » pour vous ;
  • Il existe différents services compétents tels que les centres de planning familial, les services de santé mentale (appelés aussi « centre de santé mentale » ou « centre de guidance »)… qui proposent, entre autres, les services de psy.

Pensez à la localisation/l’accessibilité du cabinet ou du centre psy. S’il est trop éloigné, cela peut être une source de découragement dans la poursuite d’une thérapie.

    Modalités de la thérapie : rythme, durée, tarifs

  • Les séances durent généralement de 45 à 60 minutes. Au niveau du tarif par séance, il existe une différence selon le lieu de consultation. En cabinet privé, une fourchette de prix oscillant entre 40 et 60 € semble raisonnable. Toutefois, en fonction de la situation financière de chacun, le psy peut parfois adapter ses prix. Les structures comme les centres de santé mentale ou les centres de planning familial pratiquent des tarifs modérés, adaptés à votre situation financière. Le psy abordera généralement le déroulement des séances et sa méthode de travail lors du premier rendez-vous. Si ce n’est pas le cas, demandez-lui afin de voir si cela répond à vos attentes.
  • La qualité de la relation entre votre psy et vous est essentielle. « Suis-je bien accueilli », « Est-ce que je me sens libre de parler, entendu, compris et respecté ? » -Faites confiance à votre bon sens et à votre ressenti ! Mais attention, la première séance n’est peut-être pas suffisante pour tirer des conclusions. Quelques séances supplémentaires vous permettront de confirmer ou non votre première impression.
  • Débuter une thérapie, c’est un engagement avant tout vis-à-vis de vous-même. Sachez que la thérapie comporte des moments chargés émotionnellement ou plus difficiles. Ne perdez pas confiance, c’est une démarche qui en vaut la peine. N’hésitez pas à en parler avec le psy que vous rencontrez et à faire le point régulièrement avec lui.
  • Vous restez maître à bord : Quand la relation psy ne fonctionne plus ou que la thérapie semble terminée, vous avez toujours la possibilité d’y mettre fin. Vous pouvez en discuter avec votre psy afin de clore la démarche sereinement.

Retrouvez d’avantage de conseils, des infos pratiques et des témoignages dans la brochure « Et psy j’allais consulter » entièrement dédiée à l’univers « psy ».