La respiration : si simple et tellement efficace

Respirer, cette action si simple que vous exécutez en continu, sans même y penser, est en fait une clé pour gérer bien des situations : Pour combattre le stress ou l’angoisse, pour reprendre pied quand vous vous sentez un peu égaré dans le flux quotidien, pour faire face à une émotion forte…

Le pouvoir de la respiration :

Pour votre corps…

Prendre le temps de mieux respirer vous aidera à détendre vos muscles (notamment ceux du cou et des épaules) et permettra une meilleure oxygénation de votre sang et de vos organes. Une respiration complète et profonde a également comme bénéfices une diminution de la tension artérielle et un renforcement des défenses immunitaires.

… pour votre esprit

Respirer profondément, c’est prendre le temps de se détendre. Cela signifie écouter son corps et, par-là, retrouver son calme. Cette bonne respiration envoie en quelque sorte le message « tout va bien, il n’y a pas de danger imminent » à votre corps, et à votre cerveau. Ceci a pour action directe de réduire votre stress. La respiration est aussi un excellent moyen pour réguler vos émotions : combien de fois une grande inspiration vous a-t-elle permis d’apaiser votre inquiétude ?

De la respiration thoracique à la respiration ventrale

En pleine action, sous l’effet du stress, ou simplement par habitude, il est possible que vous respiriez uniquement avec le haut de votre buste : c’est la respiration thoracique. Vous inspirez, l’air entre dans vos poumons mais reste assez haut. Peut-être même que vous rentrez le ventre et remontez vos épaules. Dans cette configuration, l’air ressort assez vite sans avoir pu atteindre le fond de vos poumons et sans avoir délivré tout son oxygène. C’est encore plus vrai si votre respiration est rapide ou saccadée.

Au contraire, pour la respiration ventrale (également appelée abdominale), il faut faire descendre l’air inspiré jusqu’au plus bas, en commençant par « remplir » votre ventre, puis seulement le milieu et le haut des poumons. Vous expirez en soufflant tout l’air depuis le haut des poumons jusque tout en bas également. Ce type de respiration demande un peu plus de temps, mais vous apporte plus d’oxygène ainsi que de la détente, de par la lenteur même du mouvement. Elle demande de fixer votre attention sur votre respiration et de prendre conscience des mécanismes de votre corps.

Commencez à bien respirez : exercice

Pour pratiquer cette respiration complète, commencez par poser votre main à plat sur votre ventre, afin de sentir où vous devez « remplir ». Inspirez en commençant par gonfler votre ventre et ensuite le thorax, sans que le haut du corps ne bouge. Vous pouvez inspirer en comptant par exemple jusqu’à 6. Ensuite, expirez profondément ; l’expiration devant être plus longue que l’inspiration pour apporter l’apaisement et le retour au calme, expirez en comptant jusqu’à 8. Quand vous sentez le stress monter ou quand vous êtes pris dans une émotion forte, réalisez cet exercice 5 ou 6 fois, vous en ressentirez immédiatement les bienfaits.

Votre respiration vous accompagne où que vous soyez. Vous pouvez réaliser cet exercice dans toutes les situations : assis dans votre voiture (à l’arrêt…), debout dans un bus, couchée sur votre lit… L’important est de garder à l’esprit votre respiration et de vous concentrer sur celle-ci.

Le travail sur la respiration est un pilier de plusieurs disciplines telles que la méditation, le yoga ou encore sophrologie. Pratiquer ces disciplines vous aidera à maîtriser la respiration abdominale.